Le 27 août, j’achète un aliment québécois!

10604065_692169877531132_4025846722761398076_o

Le 27 août, vous êtes invités à acheter un aliment québécois et à vous prendre en photo avec cet aliment, une idée du Nutritionniste urbain.

Après le succès de l’événement « Le 12 août, j’achète un livre québécois! », c’est le moment d’encourager les Québécois qui nous nourrissent et de les remercier du travail qu’ils effectuent chaque jour pour nous!

En achetant des aliments du Québec, on encourage non seulement l’économie, mais on a accès à des aliments qui ont peu voyagé, qui sont plus frais et, soyons franc, qui goûtent meilleur!

Nous sommes présentement dans la saison des récoltes. C’est donc le moment d’aller visiter les marchés publics et de découvrir ce que les agriculteurs ont pris tant de soin à faire pousser pour nous!

Pour soutenir cet événement, nous vous invitons à vous inscrire sur la page Facebook.

Faire son pain au levain

Levain Liquide ©Madichan Licence CC BY-NC 2.0

Levain Liquide ©Madichan Licence CC BY-NC 2.0

Il est possible, avec un peu de travail, de faire son pain à la maison, en limitant l’ajout de levure chimique, et de rester avec un pain très simple : farine, eau, sel.

Pour cela, il faut démarrer son propre levain. Le levain est un mélange d’eau et de farine ayant fermenté grâce aux ferments naturels présents dans la farine et aux bactéries présentes dans l’air. De plus, c’est un mélange vivant, vous devrez donc vous en occuper régulièrement, et le nourrir, pour ne pas le voir déperir (vous pouvez aussi lui parler, mais ce n’est pas obligatoire).

Pour démarrer mon levain, j’ai utilisé la recette du levain liquide, selon Éric Kayser.

  1. Mélangez au fouet 50g d’eau tiède avec 50g de farine, laissez fermenter pendant 24 heures sous un torchon à température ambiante
  2. Mélangez au fouet 100g d’eau avec 100 g de farine et 20g de sucre, ajoutez la préparation de la veille et mélangez. Laissez fermenter 24h de nouveau.
  3. Mélangez au fouet 200 g  avec 200 g d’eau,  ajoutez la préparation de la veille et mélangez. Laissez fermenter 12h.
  4. Le levain liquide est prêt dès qu’il commence à buller. Il se garde à l’abri dans une boîte fermée au réfrigérateur, pendant 8 jours. Vous pouvez le laisser aussi sur votre comptoir, mais dans ce cas, il faut le nourrir tous les jours. Personnellement, par la suite, j’ajoute 75g de farine et autant d’eau.

Ma recette très simple pour faire du pain au levain : 75g de levain, 250g de farine, 125 g d’eau, du sel.

J’utilise une machine à pain pour pétrir ma pâte et ensuite, je le cuis à très haute température pendant environ 20mn (480 degrés Fahrenheit). Pour obtenir une belle croute, vous pouvez humidifier votre four avec un spray d’eau avant d’enfourner.

Ne pas utiliser de plastique et d’acier avec le levain. Je stocke le mien dans un pot masson et je mélange toujours avec une cuillère en bois.

Est-ce possible pour un titulaire de permis de fabrication artisanale de cidre de vendre par internet ?

Le permis de fabrication artisanale de cidre est assez récent dans l’histoire du Québec. En 1921, curieusement, le cidre disparaît presque totalement pour des raisons administratives : la Commission des Liqueurs a oublié de l’inclure dans sa législation. Jusqu’en 1970 il sera techniquement illégal, ce qui n’empêchera pas les Québécois d’en produire et d’en boire très discrètement. (source : Cidre du Québec). Ce n’est qu’en 1988 que les producteurs peuvent obtenir les premiers permis de fabrication artisanale.

Peut on vendre du cidre par Internet au Québec en 2014 ? En fait, selon la Régie des Alcools, des Courses et des Jeux du Québec, ce n’est pas la vente par internet qui est interdite mais bien le transport des boissons alcooliques artisanales. D’ailleurs une loi est passée il y a peu qui autorise maintenant de ramener jusqu’à 9 litres d’alcool d’une autre province canadienne (oui c’était interdit avant !), mais en profite pour confirmer l’interdiction de faire venir de l’alcool par transporteur.

En matière de transport, la loi précise que les boissons artisanales ne peuvent être transportées que par la personne l’ayant acquise légalement. La régie confirme donc qu’il est possible de vendre par internet aux conditions suivantes :

  • La transaction doit être traitée à l’établissement sur les lieux de fabrication (cela veut dire quoi ? héberger le site sur le lieu de production ? faire le paiement carte de crédit manuellement ?)
  • L’acheteur doit venir sur place chercher son alcool, ou que le producteur livre lui-même, sans intermédiaire ou transporteur public (Postes) ou privé (UPS, Fedex…).

Encore une fois, on voit que ceci est bien compliqué, puisqu’au final la vente pourrait se faire si le producteur livre lui-même, mais devient interdit si la livraison se fait par un transporteur.

Achetez les produits du terroir québécois directement dans l’application Nestor!

MONTRÉAL, le 28 juillet 2014 – Terroirs Québec noue un partenariat avec Mobeva pour la distribution exclusive de produits 100% québécois.

img1Pour atteindre ses objectifs de bonifier la visibilité de ses produits d’épicerie fine, « nous sommes fiers d’offrir en exclusivité sur l’application Nestor – Le Québec notre sélection du terroir québécois » a déclaré Cédric Fontaine, président de Terroirs Québec.

« Ce nouveau volet de spécialités 100% Québec favorisera sans aucun doute la découverte de l’épicerie fine et permettra même de commander les produits directement dans l’application, dès l’automne » a révélé François Dussault, vice-président marketing de Mobeva. Terroirs Québec se classe parmi les piliers dans la distribution de saveurs du terroir et entretient des liens avec plus d’une soixantaine de producteurs québécois à travers l’ensemble de la province. Son solide réseau de distribution facilite grandement la découverte et la distribution de produits d’ici pour goûter le Québec autrement.

Pour explorer des saveurs uniques et profiter de la livraison à domicile de la gastronomie 100% Québec, Nestor – Le Québec est votre outil de prédilection! Disponible gratuitement sur l’App Store et Google Play.

À propos de Mobeva

Établie à Montréal, Mobeva est une entreprise québécoise qui se consacre entièrement au tourisme mobile. Elle a pour mission d’offrir une plateforme d’application mobile évolutive destinée à une industrie et à des consommateurs en constant mouvement. En tant que solution budgétaire, Mobeva innove en proposant un modèle d’affaires accessible et adapté à la difficile réalité et aux besoins de l’industrie du tourisme.

À propos de Terroirs Québec

Terroirs Québec est bien plus qu’une simple épicerie en ligne. À Terroirs Québec, nous travaillons en partenariat avec près de 60 producteurs Québécois répartis dans l’ensemble de la province, pour une sélection de 300 produits expédié en moins de 24h. En commandant sur notre site, vous contribuez à créer des échanges commerciaux et à préserver des emplois à travers toute la province du Québec, même dans les régions les plus éloignées comme les territoires Inuit.

Une agriculture qui goûte autrement


Une agriculture qui goûte autrement
Je m’étais promis d’écrire un article sur ce livre il y a de très nombreux mois. Hélène Raymond est journaliste à Radio-Canada et collabore à l’émission « Bien dans son assiette » . Elle signe ce livre avec Jacques Mathé. Le sous-titre présente très bien le thème : « Histoires de productions locales de l’Amérique du Nord à l’Europe » .

Les deux auteurs font le tour d’agriculteurs ou d’acteurs dans le domaine alimentaire qui travaillent localement à faire une agriculture différente. Ce voyage s’étend des deux côtés de l’Atlantique : Canada, États-Unis, France, Italie…

Parmi ces histoires, plusieurs ont retenu mon attention de notre côté de l’Atlantique: l’évolution alimentaire du Vermont (avec le Vermont Fresh Network par exemple), l’histoire de la Gaspésie gastronomique (de Gaspésie Gourmande à la Fourchette Bleue) et la coopérative de la Mauve. En Europe, ce sont 3 histoires que j’ai préféré : plaisirs fermiers, les moulins de Perrine et le Val d’Orcia,

Si vous voulez lire une façon différente de concevoir l’agriculture, je vous conseille de découvrir ce livre, qui peut se lire histoire par histoire.

Terroirs Québec embauche !

Nous recherchons un étudiant en marketing ou communication qui voudrait nous aider quelques heures chaque semaine pour faire connaitre notre épicerie en ligne.

Voici une liste non exhaustive des tâches à réaliser :

  • Participation à la gestion des réseaux sociaux (pinterest, facebook, twitter)
  • Suivi avec les producteurs
  • Rédaction pour le blog
  • Préparation et stratégie infolettre
  • Relation avec la presse
  • Stratégie marketing en ligne
  • Analyse des données du site avec Google Analytics

Salaire : 15$/heure, 4 à 6h par semaine pour commencer, en télétravail.

Vous pouvez nous écrire à contact@terroirsquebec[com]

Notre livre blanc

livre-blanc-1pageDepuis quelques jours notre livre blanc sur la problématique de la vente en ligne d’alcool au Québec est disponible. Il est possible de le télécharger gratuitement, depuis ce lien.

Le document de 18 pages présente les enjeux de la vente d’alcool des terroirs du Québec, et un tour d’horizon de la vente d’alcool en ligne dans le monde.

Dans les prochaines semaines, je publierais des billets en rapport avec ce livre blanc, pour venir préciser certains éléments ou ajouter des idées que j’ai reçu suite à la publication du document.

J’aurais aimé pouvoir ajouter certains logos de producteurs d’alcools d’ici sur la dernière page, mais bien qu’ils soutiennent l’initiative, tous n’ont pas souhaité voir leurs logos associés au document.

Deux organismes souhaitent tout de même supporter publiquement le document, et nous les en remercions.

unionpaysanne5c

1619408695-1

Petit bilan au 1er juillet 2014

Un mois de juin terriblement en dessous de tous les chiffres des deux dernières années. Je n’explique pas vraiment cette baisse de chiffre d’affaires sur ce mois ci. Les visiteurs en provenance des moteurs de recherche sont aussi nombreux, donc pas de soucis de SEO. Les visiteurs en provenance directe sont par contre moins nombreux. Le mois de juin  2013 n’était pas exceptionnel, donc il y a une baisse claire de l’activité cette année. Depuis le début de l’année, il y a tout de même une progression globale de 30% par rapport à 2013, donc rien d’affolant.

Quelques chiffres en vrac :

1950$ de chiffres d’affaires sur Juin 2014, panier moyen 63$ (en baisse par rapport à l’année dernière)
2363  fans sur la page Facebook
2442 followers sur twitter
4135 comptes clients
282 références produits disponibles (difficile de monter et dépasser les 300!)

Je n’ai donc pas atteint mon objectif de l’année qui était de ne pas descendre en dessous des 3000$ sur un mois. Je vais essayer de rattraper ce retard sur les mois à venir !

Rencontre avec Au Coeur de la Pomme

Nous vous invitons à découvrir le verger Au Coeur de la Pomme avec cette entrevue.

Voici quelques liens évoquées dans le vidéo :
Village de Frelighsburg
Les sucreries de l’érable

Une sélection d’huiles du Québec

Initialement éleveur de bovins Highland, l’entreprise familiale Nature Highland se consacre désormais à la culture végétale biologique, avec une culture principale axée sur la Caméline.

 

L’Obsolète est une Huile vierge de Caméline de première pression à froid : l’huile la plus riche en oméga3. Arômes complexes d’asperges, d’amandes, choux, noisettes. Idéal pour les salades, vinaigrettes, pâtisseries, poissons et les sautés légers.

La Rebelle est une Huile vierge de Colza, première pression à froid. Une des dernières souches de Canola, non-ogm en Amérique du Nord. Arômes de noix, noisette, découvrez pour la première fois le vrai goût du Colza (Canola) !
Idéal avec les pâtes, champignons, viandes, peut s’utiliser comme huile de cuisson légère pour sauter des légumes, crêpes…

Toutes ces huiles sont extraites avec une presse artisanale qui offre un débit d’1 litre d’huile par heure sous une température de 30 degrés Celsius (véritable pression à froid). C’est grâce à cette lenteur de pressage que l’on garde toutes les valeurs nutritives et gustatives de l’huile.