Recette de Kombucha du terroir

Kombucha

Je me suis lancé dans ma propre production de Kombucha, après avoir goûté Rise, et avoir lu différents articles sur le sujet. Lorsque Gaspésie Sauvage a sorti sa tisane forestière, j’ai tout de suite tenté d’utiliser des produits de la forêt pour produire un Kombucha du terroir.

Le résultat est très intéressant, et j’ai converti toute la famille vers cette nouvelle boisson, naturellement pétillante, assez rapidement.

Pour commencer votre production de Kombucha, il vous faut acheter un scoby (aussi appelé mère ou champignon). Ce scoby est le « champignon » qui vous permettra de lancer une première production de Kombucha, et qui va se multiplier à chaque production. Crudessence à Montréal vend un scoby pour débuter, au prix de 15$.

Le scoby se nourrit du thé et du sucre pour grandir et fermenter votre mélange. Il est donc important de bien sucrer sa préparation, car le sucre est ensuite transformé et est beaucoup moins présent dans le kombucha que vous dégusterez. Ne vous inquiétez donc pas lors de la dégustation avant.

Sur conseil de Gaspésie Sauvage, il est possible de fermenter la Tisane Forestière additionnée de quelques morceaux de Chaga avec le Kombucha, sans même ajouter de thé.

Recette pour 4 litres : un sachet de Tisane Forestière, 5-6 morceaux de Chaga, environ 250 à 300 gr de sucre (à votre goût mais il faut un minimum de sucre).  Chauffer l’eau et le sucre. Quand la température atteint 90C, infuser à couvert la Tisane Forestière et le Chaga pendant minimum 2 heures. Plus longtemps c’est encore mieux.  Laisser refroidir à température ambiante.  Verser l’infusion dans un contenant sombre dont le goulot est recouvert d’un linge et ajouter le Kombucha.
Laisser fermenter 48h à température ambiante. C’est prêt !

Dans les premiers temps, je recommande de laisser fermenter seulement quelques jours le kombucha, puis de le mettre en bouteille. La fermentation en bouteille devrait durer 10 jours environ si vous voulez un vrai pétillant. Ne soyez pas trop impatient.

5 à 7 Terroirs Québec au Laloux

Terroirs Québec vous propose de participer à une dégustation exclusive et privée signée Laloux et Gaspésie Sauvage !

Gérard Mathar, co-propriétaire de cette entreprise artisanale, profitera de son passage à Toronto où il donnera un atelier dans le cadre du Terroir Symposium 2014, pour effectuer un arrêt à Montréal dans le but de vous faire découvrir sa nouvelle gamme de produits (Tisane Forestière, Chaga, Mélange de Champignons Gaspésiens et plus encore).  Ce sera l’occasion pour vous de le rencontrer et de lui poser toutes vos questions !

Le chef du restaurant montréalais Laloux, Jonathan Lapierre-Réhayem, nous préparera quelques bouchées sauvages, issues des récoltes de Gérard, accompagnées d’un cidre québécois.

Cet événement est aussi l’occasion de rencontrer l’équipe derrière Terroirs Québec, et de faire part de vos remarques ou découvertes sur le site avec d’autres passionnés des produits du terroir québécois.

Les places sont limitées alors, réservez dès maintenant!

Petit tour au SIAL

PhotoGrid_1396818933916

Le SIAL c’est le salon des professionnels de l’alimentation. C’est un salon que l’on retrouve partout à travers la planète. Au Canada, le SIAL alterne entre Toronto et Montréal. Même si c’est un salon pour la grande alimentation, pour y dénicher des produits venant du monde entier (des sections entières sont dédiées à des régions du globe, comme par exemple l’Italie, la Tunisie, l’Équateur…), c’est aussi l’occasion de découvrir les nouveautés du Québec.

Quelques semaines avant l’évènement, le SIAL dévoile aussi les innovations SIAL. Cet événement récompense les meilleures innovations alimentaires internationales de l’année et révèle les tendances de consommation dans le monde. Parmi cette sélection, on retrouve par exemple la collection de sucre d’érable Isens.

Cette année, j’ai fait quelques belles découvertes : les délicieuses viennoiseries congelées de Première Moisson, les charcuteries d’inspiration des Cochonnailles, et les vins de tomates Omerto.

Insect Québec, nouvelle gamme de produits

INSECT3
Afin de renforcer la sécurité alimentaire, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a lancé en 2013 un programme pour encourager l’élevage à grande échelle des insectes. Un élément nutritionnel peu cher, écologique et de surcroît… « délicieux ».
Les milliards d’insectes, qui se reproduisent sans cesse sur terre, dans l’air et dans les eaux, « présentent des taux de croissance et de conversion alimentaire élevés et ont un faible impact sur l’environnement pendant tout leur cycle de vie », relèvent les experts. Selon leurs calculs, quelque 900 espèces d’insectes sont comestibles.
« Un tiers de la population mondiale mange des insectes parce qu’ils sont délicieux et nutritifs ».
En collaboration avec plusieurs cueilleurs en forêt, nous allons pouvoir commercialiser prochainement une nouvelle marque Insectes Québec. Vous pouvez laisser un commentaire pour recevoir un échantillon de notre mélange gaspésien.

POISSON D’AVRIL 2014, évidemment…

Eau d’Érable Maple3

Depuis la saison dernière, l’eau d’érable est disponible à la vente, toute l’année. L’eau d’érable certifiée NAPSI peut se consommer comme à l’érablière, en tant que boisson, sous forme de glaçons ou encore comme ingrédient dans diverses recettes.

Cette eau d’érable n’est pas encore devenue une habitude pour les consommateurs, mais depuis quelques semaines, je remarque qu’on parle de plus en plus de ce produit.

Finalement, il est possible qu’on utilise pas l’eau d’érable comme une simple eau rafraichissante, mais plutôt pour cuisiner des plats et y ajouter un petit goût d’érable !

Tout a commencé par la visite de Christophe Bacquié, qui a été nommé Ambassadeur de l’érable, et qui a préparé une recette à base d’eau d’érable : Homard/coquillages/Nage d’eau d’érable.

Dans ces derniers épisodes d’Un Chef à la Cabane saison 2, Martin Picard a cuisiné à plusieurs reprises avec de l’eau d’érable.

On retrouve même un tableau Pinterest avec une sélection de recettes avec de l’eau d’érable.

 

Petit bilan au 1er mars 2014

Après plus d’un an, me voici à vous offrir un petit bilan de la boutique. L’activité progresse bien et régulièrement. Fin juillet 2013, Terroirs Québec a fini son premier exercice fiscale, depuis l’incorporation. Auparavant, c’était une entreprise enregistrée. Depuis le début 2014, nous sommes sur une bonne progression. Les 3 premiers mois de 2013 étaient en baisse par rapport à 2012. Cette année nous avons dépassée les chiffres de 2012 et 2013.

Quelques chiffres en vrac :

3200$ de chiffres d’affaires sur Février 2014, panier moyen 58$ (en baisse)
2249  fans sur la page Facebook
2192 followers sur twitter
3821 comptes clients
264 références produits disponibles

L’objectif de cette année est de ne pas descendre en dessous de 3000$ de vente mensuelle. Les premiers mois de l’année sont toujours plus faibles, ainsi que le mois d’Aout. Il va donc falloir travailler fort pour atteindre cet objectif.

Simon Turcotte synonyme de qualité

Collaboration spéciale de Cassandra, de La Boufferie.

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de goûter la confiture aux poires, pamplemousses et vanille du confiturier Simon Turcotte. Ça faisait un bon moment que je voulais essayer ses produits et je n’ai pas été déçue!

 

IMG_6129

 

Le goût de la poire et celui de la vanille étaient bien présents alors que, celui du pamplemousse était plus subtile et venait équilibré le tout. J’ai vraiment apprécier les dés de poires qui feraient le bonheur des gens qui aiment avoir des morceaux de fruits dans leurs confitures. Pour ceux qui aiment les confitures plus uniformes, ne vous en faites pas, les morceaux de fruits s’écrasent sans difficulté au moment de tartiner.

Bien que ce soit une confiture et que son utilisation classique soit d’être tartinée sur des rôties, n’hésitez pas à la servir sur une crème glacée à la vanille, dans une verrine étagée ou sur des gaufres. Avec un produit qui renferment autant de saveurs, les possibilités sont multiples!

Ayant bien aimé cette confiture, je me suis donnée comme défi de goûter tous les produits de ce fameux confiturier et je dois vous avouer que j’ai déjà plusieurs coups de cœur au sein de ses diverses gammes de produits. Par exemple, celle aux fraises et 5 épices chinoises est un incontournable pour accompagner vos fromages corsés à pâte molle.

 

fraises-épices

 

Bref, que ce soit ses confitures, ses accompagnements de fromages ou ses moutardes, Simon Turcotte offre des produits qui sont définitivement à découvrir et qui régaleront les plus fines bouches.

Tisanes inuites Délice Boréal – Northern Delights

CueilletteLes tisanes inuites produites par Délice Boréal Northern Delight sont tout simplement délicieuses. Personnellement, je n’aime pas trop les tisanes en général, qui, parfois, ont le goût d’eau. Mais avec cette sélection de 5 saveurs totalement différentes, on retrouve vraiment des goûts très marqués. En plus de cela, il faut savoir que ces tisanes sont issues d’un projet mené par l’Institut culturel Avataq. Créé en 1980, cet organisme sans but lucratif se consacre à la protection et à la promotion de la langue et de la culture des Inuits du Nunavik (Nord du Québec). Ce projet, qui implique les Nunavimmiuts du début à la fin du processus, promeut la culture inuite et permet aux Aînés de transmettre leur savoir aux jeunes Inuits.

Pendant quelques mois, ces tisanes n’étaient plus disponibles à la vente. En collaboration avec Avataq, nous avons réussi à relancer la production et nous pouvons maintenant assurer les ventes sans problème. Donc, non, Délice Boréal n’est pas mort.

Les tisanes Délice boréal sont issues d’une longue tradition de remèdes médicinaux à base de plantes auxquelles les Inuits associaient des propriétés curatives naturelles : genévrier, ronce petit murier (aussi appelé chicoutai), labrador, camarine noire et le mélange arctique. En choisissant des ingrédients traditionnels pour composer ces tisanes, on perpétue la mémoire des ancêtres.

Avec Terroirs Québec, j’ai essayé de mettre en avant les produits d’ici. C’est le seul produit commercialisé par les Inuits que j’ai réussi à trouver. Il y avait un projet de commercialisation d’algues, mais après un an, la production a cessé. C’est vraiment dommage. La gastronomie, ou un tel savoir-faire ancestral, est important pour fournir du travail en région.

Idées de grignotage devant la TV

popcorn 2 - small Que ce soit à l’occasion du Super Bowl, des jeux olympiques, du mondial de soccer, il y a toujours une bonne occasion de grignoter devant un bon programme à la télévision. Voici donc 5 d’idées pour grignoter chez vous, bien au chaud.

Ailes de poulet, sauce barbecue érable
Notre sauce bbq érable est parfaite pour mariner vos ailes de poulet ou à utiliser en trempette. Cette sauce est indispensable et bien plus savoureuse que la traditionnelle sauce de votre marché d’alimentation.

Noix à l’érable 
Un mélange de noix lentement rôties à sec, enrobé de façon artisanale avec du sirop d’érable pur et une pincée de sel de mer non-raffiné afin de créer une collation originale, nutritive et savoureuse pour petits et grands. Le tout, 100% biologique ! Quand on plonge dedans, difficile de s’arrêter !

Popcorn bleu
Une variété hybride bleue de mais à éclater, certifié biologique. Bien que les graines soient d’un riche bleu-violet, ce popcorn éclate d’un blanc brillant. Essayez donc le popcorn du Québec, non OGM. Ajoutez-y du sucre avec notre caramel à l’eau de mer, ou un peu de fleur de sel à l’ail.

Hareng boucané
Directement des Iles de la Madeleine, ces filets de hareng sont séchés puis coupés en morceaux et marinés. À grignoter (avec un petit pic en bois) ou à mélanger dans nos popcorns, pour surprendre vos invités!

Clos Tradition – cidre sans alcool
Cidre mousseux à faible teneur en alcool, effervescence naturelle (0.5% alc.vol.). Ce cidre a un bouquet de pommes fraîches, légèrement acidulé, avec une effervescence naturelle et un goût franc et fruité. Parfait pour ceux qui ne boivent pas de bière !

Portrait de Caroline

CarolineGeek un peu sur les bords, Caroline Cloutier est éditrice au contenu du site Internet de la chaîne Ztélé spécialisée en sci-fi, techno et divertissement extrême. En plus de gérer l’équipe de blogueurs et d’écrire pour le site, elle est aussi gestionnaire de communauté pour la chaîne en ligne depuis 2008. Dans ses temps libres, elle est passionnée de bouffe et de voyages et tente de combiner le plus souvent possible les deux à son plus grand bonheur.

J’ai connu la boutique Terroirs Québec par hasard à ses débuts et j’y reviens quelques fois par an lorsque j’ai besoin de faire de provision d’ingrédients particuliers ou de petits plaisirs coupables.

Ce vinaigre de pommes tardives s’est vraiment imposé comme mon coup de coeur de 2013! Légèrement acidulé tout en étant sucré, je l’ai utilisé en vinaigrette de façon compulsive dans ma salade mesclun-figues-canneberges-noix de pin et fromage feta ou tout simplement pour accompagner mes expériences de mozzarella fraîche. Magnifique.

Voilà un ingrédient est un indispensable pour ma recette de pop-corn au caramel!  Les grains de ce popcorn, une fois éclatés, sont d’une belle grosseur et légèrement plus croustillants que le pop-corn commercial. Nappés de caramel, ils conservent portant leur croquant ce qui m’assure de créer une gâterie parfaite à tous les coups.

Quelle étrange bibitte que le sirop de bouleau! Au goût, il s’apparente davantage à une sauce teriyaki et présente une texture visqueuse comme de la mélasse. Bien loin de notre sirop d’érable national! J’aime bien l’utiliser en remplacement du sucre pour mariner du poulet destiné au BBQ ou simplement en fin de sauté en remplacement du kecap manis cette sauce soya sucrée dont raffolent les Indonésiens.

Je suis tombé en amour avec cette ferme de la région de Charlevoix lors d’un voyage. C’est donc avec une certaine déception que j’ai constaté à mon retour que le site officiel de la ferme ne permettait pas de commander leurs sublimes pâtés de viande d’émeus. Imaginez alors ma joie lorsque j’ai découvert que quelques produits étaient disponibles à travers le site de Terroirs Québec? Le pâté d’émeu au porto est mon préféré, on accepte avec plaisir la variante aux canneberges pour avoir le plaisir de déguster cette petite merveille.

La gelée de vin rouge est définitivement un de mes accompagnements favoris pour une assiette de fromage ; un morceau de baguette couvert de Pleine Lune couronné par une cuillerée de gelée, un pur bonheur. Elle fait aussi un excellent accompagnement à un filet de porc.

Lorsque j’ouvre un pot de cette petite mousse délicate lors d’un souper, je dois user de vitesse si je souhaite en avoir un peu, car c’est généralement la vedette de l’entrée chez mes convives. Pas besoin d’en dire plus.