Un producteur d’alcool du terroir peut il vendre en ligne ?

Depuis que nous avons publié notre infographie, plusieurs personnes s’interrogent sur la possibilité des producteurs d’alcools au Québec de vendre en ligne. Certains producteurs le font semblerait-il.

Voici donc la réponse officielle, issu de la loi et la jurisprudence actuelle :

Loi sur la Société des Alcools du Québec :
24.1. Le permis de production artisanale autorise, conformément aux règlements, la personne qui en est titulaire:
 1° à fabriquer les boissons alcooliques, autres que la bière, désignées dans ce permis et à les embouteiller;
 2° à acheter des alcools de la Société, pour les mélanger aux boissons alcooliques qu’elle fabrique.
Sauf s’il les expédie à l’extérieur du Québec, le titulaire de ce permis ne peut vendre les boissons alcooliques qu’il fabrique que dans les conditions suivantes:
 1° sur les lieux de fabrication, pour consommation sur place, à l’endroit indiqué sur le permis, ou pour consommation dans un autre endroit;
 2° sur les lieux de fabrication, au titulaire d’un permis délivré en vertu de la Loi sur les permis d’alcool (chapitre P-9.1) autorisant la vente ou le service, pour consommation sur place, des boissons alcooliques fabriquées sur ces lieux, pourvu qu’au moment de la vente il appose un autocollant numéroté, délivré par la Régie, sur chaque contenant, en respectant l’ordre numérique;
 3° dans une pièce ou sur une terrasse où un permis délivré en vertu de la Loi sur les permis d’alcool l’autorise à vendre des boissons alcooliques pour consommation sur place, pourvu qu’il ait apposé un autocollant numéroté, délivré par la Régie, sur chaque contenant original, en respectant l’ordre numérique.
Le titulaire d’un permis de production artisanale peut en outre vendre et livrer les boissons alcooliques qu’il fabrique à la Société.
Le titulaire de ce permis ne peut vendre ces boissons alcooliques à un titulaire d’un permis délivré en vertu de la présente loi ou, sous réserve du deuxième alinéa, de la Loi sur les permis d’alcool.
1986, c. 111, a. 4; 1988, c. 41, a. 89; 1990, c. 21, a. 2; 1996, c. 34, a. 2; 1997, c. 43, a. 875.
Dans un jugement du 17 avril 2003, Vignoble Bour Royal inc. vs Régie des Alcools, des courses et des jeux, le paragraphe 10 rappelle « à l’audition que l’article 24.1 de la Loi sur la Société des alcools du Québec (LSAQ) n’autorise pas un tel titulaire à vendre son produit de façon électronique par un site Internet« .
Finalement un autre jugement du 25 mai 2005, Vinerie du Kildare s.e.n.c. vs Régie des Alcools, des courses et des jeux, le paragraphe 47 déclare « la Régie a déjà décidé que la vente de boissons alcooliques par un titulaire d’un permis de production artisanale par Internet n’était pas autorisé par la loi« .

Vente d’alcool au Québec et dans le monde – infographie.

Terroir_QC-Infographic-v2

Pour recevoir notre livre blanc à paraître, inscrivez-vous ici. Vous pouvez librement copier cette infographie et la diffuser sur tout moyen de communication.

 

 

C’est parti : concours Gagnez une semaine en Gaspésie

Concours GaspésieAu lendemain du 5 à 7 Terroirs Québec au Laloux avec Gaspésie Sauvage, nous lançons un concours pour gagner 1 semaine pour 4 personnes dans un gîte en Gaspésie, à quelques minutes de Gaspé.

Gaspésie Sauvage nous propose ce concours exclusif : Entre le 15 mai et le 15 juin 2014, avec tout achat d’un produit de Gaspésie Sauvage sur Terroirs Québec (en ajoutant le code promo ConcoursGaspesie) et en s’abonnant à la page Facebook de Terroirs Québec en cliquant « J’aime », le participant sera automatiquement inscrit au Concours!

Doublez vos chances en partageant le concours sur Twitter ou Facebook (en mode public) avec le mot clic #ConcoursGiteTerroirs.

Recette de Kombucha du terroir

Kombucha

Je me suis lancé dans ma propre production de Kombucha, après avoir goûté Rise, et avoir lu différents articles sur le sujet. Lorsque Gaspésie Sauvage a sorti sa tisane forestière, j’ai tout de suite tenté d’utiliser des produits de la forêt pour produire un Kombucha du terroir.

Le résultat est très intéressant, et j’ai converti toute la famille vers cette nouvelle boisson, naturellement pétillante, assez rapidement.

Pour commencer votre production de Kombucha, il vous faut acheter un scoby (aussi appelé mère ou champignon). Ce scoby est le « champignon » qui vous permettra de lancer une première production de Kombucha, et qui va se multiplier à chaque production. Crudessence à Montréal vend un scoby pour débuter, au prix de 15$.

Le scoby se nourrit du thé et du sucre pour grandir et fermenter votre mélange. Il est donc important de bien sucrer sa préparation, car le sucre est ensuite transformé et est beaucoup moins présent dans le kombucha que vous dégusterez. Ne vous inquiétez donc pas lors de la dégustation avant.

Sur conseil de Gaspésie Sauvage, il est possible de fermenter la Tisane Forestière additionnée de quelques morceaux de Chaga avec le Kombucha, sans même ajouter de thé.

Recette pour 4 litres : un sachet de Tisane Forestière, 5-6 morceaux de Chaga, environ 250 à 300 gr de sucre (à votre goût mais il faut un minimum de sucre).  Chauffer l’eau et le sucre. Quand la température atteint 90C, infuser à couvert la Tisane Forestière et le Chaga pendant minimum 2 heures. Plus longtemps c’est encore mieux.  Laisser refroidir à température ambiante.  Verser l’infusion dans un contenant sombre dont le goulot est recouvert d’un linge et ajouter le Kombucha.
Laisser fermenter 48h à température ambiante. C’est prêt !

Dans les premiers temps, je recommande de laisser fermenter seulement quelques jours le kombucha, puis de le mettre en bouteille. La fermentation en bouteille devrait durer 10 jours environ si vous voulez un vrai pétillant. Ne soyez pas trop impatient.

5 à 7 Terroirs Québec au Laloux

Terroirs Québec vous propose de participer à une dégustation exclusive et privée signée Laloux et Gaspésie Sauvage !

Gérard Mathar, co-propriétaire de cette entreprise artisanale, profitera de son passage à Toronto où il donnera un atelier dans le cadre du Terroir Symposium 2014, pour effectuer un arrêt à Montréal dans le but de vous faire découvrir sa nouvelle gamme de produits (Tisane Forestière, Chaga, Mélange de Champignons Gaspésiens et plus encore).  Ce sera l’occasion pour vous de le rencontrer et de lui poser toutes vos questions !

Le chef du restaurant montréalais Laloux, Jonathan Lapierre-Réhayem, nous préparera quelques bouchées sauvages, issues des récoltes de Gérard, accompagnées d’un cidre québécois.

Cet événement est aussi l’occasion de rencontrer l’équipe derrière Terroirs Québec, et de faire part de vos remarques ou découvertes sur le site avec d’autres passionnés des produits du terroir québécois.

Les places sont limitées alors, réservez dès maintenant!

Petit tour au SIAL

PhotoGrid_1396818933916

Le SIAL c’est le salon des professionnels de l’alimentation. C’est un salon que l’on retrouve partout à travers la planète. Au Canada, le SIAL alterne entre Toronto et Montréal. Même si c’est un salon pour la grande alimentation, pour y dénicher des produits venant du monde entier (des sections entières sont dédiées à des régions du globe, comme par exemple l’Italie, la Tunisie, l’Équateur…), c’est aussi l’occasion de découvrir les nouveautés du Québec.

Quelques semaines avant l’évènement, le SIAL dévoile aussi les innovations SIAL. Cet événement récompense les meilleures innovations alimentaires internationales de l’année et révèle les tendances de consommation dans le monde. Parmi cette sélection, on retrouve par exemple la collection de sucre d’érable Isens.

Cette année, j’ai fait quelques belles découvertes : les délicieuses viennoiseries congelées de Première Moisson, les charcuteries d’inspiration des Cochonnailles, et les vins de tomates Omerto.

Insect Québec, nouvelle gamme de produits

INSECT3
Afin de renforcer la sécurité alimentaire, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a lancé en 2013 un programme pour encourager l’élevage à grande échelle des insectes. Un élément nutritionnel peu cher, écologique et de surcroît… « délicieux ».
Les milliards d’insectes, qui se reproduisent sans cesse sur terre, dans l’air et dans les eaux, « présentent des taux de croissance et de conversion alimentaire élevés et ont un faible impact sur l’environnement pendant tout leur cycle de vie », relèvent les experts. Selon leurs calculs, quelque 900 espèces d’insectes sont comestibles.
« Un tiers de la population mondiale mange des insectes parce qu’ils sont délicieux et nutritifs ».
En collaboration avec plusieurs cueilleurs en forêt, nous allons pouvoir commercialiser prochainement une nouvelle marque Insectes Québec. Vous pouvez laisser un commentaire pour recevoir un échantillon de notre mélange gaspésien.

POISSON D’AVRIL 2014, évidemment…

Eau d’Érable Maple3

Depuis la saison dernière, l’eau d’érable est disponible à la vente, toute l’année. L’eau d’érable certifiée NAPSI peut se consommer comme à l’érablière, en tant que boisson, sous forme de glaçons ou encore comme ingrédient dans diverses recettes.

Cette eau d’érable n’est pas encore devenue une habitude pour les consommateurs, mais depuis quelques semaines, je remarque qu’on parle de plus en plus de ce produit.

Finalement, il est possible qu’on utilise pas l’eau d’érable comme une simple eau rafraichissante, mais plutôt pour cuisiner des plats et y ajouter un petit goût d’érable !

Tout a commencé par la visite de Christophe Bacquié, qui a été nommé Ambassadeur de l’érable, et qui a préparé une recette à base d’eau d’érable : Homard/coquillages/Nage d’eau d’érable.

Dans ces derniers épisodes d’Un Chef à la Cabane saison 2, Martin Picard a cuisiné à plusieurs reprises avec de l’eau d’érable.

On retrouve même un tableau Pinterest avec une sélection de recettes avec de l’eau d’érable.

 

Petit bilan au 1er mars 2014

Après plus d’un an, me voici à vous offrir un petit bilan de la boutique. L’activité progresse bien et régulièrement. Fin juillet 2013, Terroirs Québec a fini son premier exercice fiscale, depuis l’incorporation. Auparavant, c’était une entreprise enregistrée. Depuis le début 2014, nous sommes sur une bonne progression. Les 3 premiers mois de 2013 étaient en baisse par rapport à 2012. Cette année nous avons dépassée les chiffres de 2012 et 2013.

Quelques chiffres en vrac :

3200$ de chiffres d’affaires sur Février 2014, panier moyen 58$ (en baisse)
2249  fans sur la page Facebook
2192 followers sur twitter
3821 comptes clients
264 références produits disponibles

L’objectif de cette année est de ne pas descendre en dessous de 3000$ de vente mensuelle. Les premiers mois de l’année sont toujours plus faibles, ainsi que le mois d’Aout. Il va donc falloir travailler fort pour atteindre cet objectif.

Simon Turcotte synonyme de qualité

Collaboration spéciale de Cassandra, de La Boufferie.

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de goûter la confiture aux poires, pamplemousses et vanille du confiturier Simon Turcotte. Ça faisait un bon moment que je voulais essayer ses produits et je n’ai pas été déçue!

 

IMG_6129

 

Le goût de la poire et celui de la vanille étaient bien présents alors que, celui du pamplemousse était plus subtile et venait équilibré le tout. J’ai vraiment apprécier les dés de poires qui feraient le bonheur des gens qui aiment avoir des morceaux de fruits dans leurs confitures. Pour ceux qui aiment les confitures plus uniformes, ne vous en faites pas, les morceaux de fruits s’écrasent sans difficulté au moment de tartiner.

Bien que ce soit une confiture et que son utilisation classique soit d’être tartinée sur des rôties, n’hésitez pas à la servir sur une crème glacée à la vanille, dans une verrine étagée ou sur des gaufres. Avec un produit qui renferment autant de saveurs, les possibilités sont multiples!

Ayant bien aimé cette confiture, je me suis donnée comme défi de goûter tous les produits de ce fameux confiturier et je dois vous avouer que j’ai déjà plusieurs coups de cœur au sein de ses diverses gammes de produits. Par exemple, celle aux fraises et 5 épices chinoises est un incontournable pour accompagner vos fromages corsés à pâte molle.

 

fraises-épices

 

Bref, que ce soit ses confitures, ses accompagnements de fromages ou ses moutardes, Simon Turcotte offre des produits qui sont définitivement à découvrir et qui régaleront les plus fines bouches.