Terroirs ?

Ces derniers jours, j’ai eu l’occasion de parler terroirs avec deux personnes : Baudouin Niogret du CARTV et Diane Tremblay, chef étoilée du Québec.

Le terme terroir est très vaste et il n’y a pas de réelle définition pour savoir comment et quand l’appliquer à un produit.
Pour un français en France, on pourrait sans problème imaginer que pour lui le Québec est UN terroir dans sa globalité et que le sirop d’érable serait un produit du terroir.

Maintenant pour un québecois, nous irons plus à un niveau micro-géographique. J’ai par exemple choisi de classer les produits par région administrative dans la boutique. C’est un découpage bien arbitraire qui ne tient pas compte de l’étendue des régions. Il est évident que, pour la région du Saguenay, un produit issu des terres plus à l’est sera différent d’un produit venant de Tadoussac à la sortie du Fjord.

Les producteurs de l’Ile d’Orléans ont décidé de protéger la marque « Ile d’Orléans ». C’est une reconnaissance intéressante mais elle ne s’applique pas sur les qualités du produit ou son lien historique avec l’ile. Rien n’empêche demain à un producteur d’offrir la confiture de bananes de l’ile d’Orléans (sauf peut être la difficulté de produire des bananes sous nos températures).

Un produit du terroir c’est selon moi un produit qui est cultivé ou élevé dans une région donnée et d’où ressort également une notion d’histoire. Si la confiture de bleuets du Saguenay ou la compote de chicoutai de la basse Côte Nord sont assurément des produits du terroir, ce n’est pas aussi simple pour tous les produits.

Pour pouvoir utiliser le terme produit du terroir, le produit devrait également être produit depuis des années. Pour revenir à l’exemple de « ma banane de l’ile d’orléans », ce produit ne devrait pas être un produit du terroir, puisque la banane n’aurait pas été cultivé depuis des siècles au Québec. Là encore, le Québec a 400 ans d’histoire, la France en a bien plus, tout est donc relatif…

Et oui, je le reconnais tous les produits sur Terroirs Québec ne sont pas considérés comme des produits des terroirs…

Laisser un commentaire

Connect with Facebook