Appellations réservées au Québec

Bien que la notion de terroir ne soit pas protégée au Québec, il existe cependant une série d’autres appellations ou termes valorisants dont l’utilisation est limitée.

La Loi sur les appellations réservées et les termes valorisants offre aux consommateurs l’assurance que les produits portant une appellation sont des produits authentiques.

Il existe 4 catégories d’appellations réservées prévues au Québec :

  • Selon le mode de production (Certifié Biologique Québec, reconnu depuis le 1er février 2000)
  • L’Appellation d’Origine (AO)
  • L’Indication Géographique Protégée (IGP) (Agneau de Charlevoix, reconnue depuis le 21 mars 2009)
  • L’Appellation de spécificité (AS) (Volaille Chantecler de tradition, en cours)

La loi ne permet donc pas de proposer des produits « Bio » sans être certifié, ou de vendre de l’Agneau de Charlevoix qui ne respecterait pas le cahier des charges de l’IGP.

Le cidre de glace du Québec est également en cours d’obtention d’une IGP, à la grandeur de la province. Aux dernières nouvelles, il manquait la signature du ministre pour modifier le réglement initial pour permettre de presser le cidre en dehors du domaine de production. Tant que la loi obligera ceci, le cahier des charges de l’IGP devra en faire de même. Plusieurs producteurs s’y opposent.

Laisser un commentaire

Connect with Facebook