Compote de chicoutai, la baie de Goji locale

ChicoutaiCette petite baie orangée qui pousse à l’état sauvage mérite d’être mieux connue, intégrée plus souvent dans nos assiettes, comme on le fait d’ailleurs avec celles de Goji venues d’Asie.
VIOLAINE BALLIVY
La Presse 17 septembre 2014

Connaissez vous cette baie acidulée, aussi appelée plaquebière ou chicouté ? La chicoutai est un produit phare, mais méconnu du Québec.

Ses petits fruits sont tous cueillis minutieusement à la main dans leur milieu naturel. Fins et délicats en bouche, leurs parfums délicieux sont également appréciés en cuisine.
Elle est délicieuse en bouche et peut être dégusté dès le matin ! C’est un fruit riche en vitamine C. D’un jaune doré à maturité, elle s’apparente à la framboise et à la mûre. Un petit fruit sauvage au goût acidulé qu’on cueille à partir de la deuxième semaine de juillet.

On retrouve de la plaquebière en abondance dans les tourbières et les forêts marécageuses de la Basse-Côte-Nord qui possèdent un milieu très acide avec une épaisse couche de mousse de sphaigne très peu décomposée.

Plaquebière :
Du vieux français plat-de-bièvre, c’est à dire nourriture du castor.

Chicoutai :
Du montagnais « shekuteu » signifiant qui mûrit avec la chaleur.

Développer les saines habitudes alimentaires chez les enfants

Je discutais récemment avec une amie qui vient d’apprendre qu’elle sera bientôt maman! Comme toute mère qui se respecte, elle souhaite le meilleur pour sa progéniture, et une de ses inquiétudes est que son enfant développe une préférence pour la malbouffe et le fast-food. Heureusement pour elle, j’ai fait un travail sur le sujet l’année dernière; j’ai donc pu lui faire part des grandes lignes de la façon dont les enfants acquièrent de saines habitudes alimentaires (attention : je ne suis pas spécialiste du développement de l’enfant, et je ne connais du sujet que ce que j’en ai lu! Je vous encourage à faire des recherches pour compléter ce que je vous partage).

Il faut savoir qu’à la base, ce sont les parents qui jouent le plus grand rôle dans le développement de la variété des goûts chez l’enfant. Les parents sont des modèles, qu’ils le veuillent ou non. Donc, vaut mieux le vouloir, afin de jouer pleinement ce rôle! Le repas est un moment privilégié entre l’enfant et ses parents : c’est l’occasion pour lui d’assimiler certaines règles sociales et familiales. Il y développe également ses habitude alimentaires par imitation. C’est ainsi qu’à l’âge de deux ans, environ 50% des enfants mangent le même plat principal que leurs parents.

« Mais si mon enfant est difficile? » qu’elle m’a demandé. C’est probablement un fait que certains enfants ont naturellement un caractère difficile au niveau alimentaire; je doute cependant que ce soit le cas de plusieurs d’entre eux. D’ailleurs, dans mes lectures, on faisait souvent mention du fait que plus on présente des aliments tôt dans la vie de l’enfant, plus il y a de chances qu’il y goûte. Grosso modo (l’âge pouvant naturellement varier d’un enfant à l’autre), jusqu’à 2 ans, l’enfant accepte de goûter tout nouvel aliment qui lui est présenté. À partir de deux ans, il faut qu’un nouvel aliment soit présenté entre 5 et 10 fois pour que l’enfant accepte d’y goûter. Passé quatre ans, il faut parfois jusqu’à 20 expositions.

J’ai donc résumé à mon amie la situation de la manière suivante : « Si tu veux augmenter les chances que ton enfant adopte de saines habitudes alimentaires, commence toi-même par adopter les comportements que tu veux voir se développer chez lui. Ensuite, dès qu’il commencera à manger de la nourriture solide, fais-lui découvrir tout pleins d’aliments variés. Pour lui, manger sainement deviendra un réel plaisir, et normalement, il continuera à développer ce plaisir tout au long de sa vie. »

Et vous? Quels sont vos trucs pour développer de saines habitudes alimentaires chez les enfants?

Le 27 août, j’achète un aliment québécois!

10604065_692169877531132_4025846722761398076_o

Le 27 août, vous êtes invités à acheter un aliment québécois et à vous prendre en photo avec cet aliment, une idée du Nutritionniste urbain.

Après le succès de l’événement « Le 12 août, j’achète un livre québécois! », c’est le moment d’encourager les Québécois qui nous nourrissent et de les remercier du travail qu’ils effectuent chaque jour pour nous!

En achetant des aliments du Québec, on encourage non seulement l’économie, mais on a accès à des aliments qui ont peu voyagé, qui sont plus frais et, soyons franc, qui goûtent meilleur!

Nous sommes présentement dans la saison des récoltes. C’est donc le moment d’aller visiter les marchés publics et de découvrir ce que les agriculteurs ont pris tant de soin à faire pousser pour nous!

Pour soutenir cet événement, nous vous invitons à vous inscrire sur la page Facebook.

Une agriculture qui goûte autrement


Une agriculture qui goûte autrement
Je m’étais promis d’écrire un article sur ce livre il y a de très nombreux mois. Hélène Raymond est journaliste à Radio-Canada et collabore à l’émission « Bien dans son assiette » . Elle signe ce livre avec Jacques Mathé. Le sous-titre présente très bien le thème : « Histoires de productions locales de l’Amérique du Nord à l’Europe » .

Les deux auteurs font le tour d’agriculteurs ou d’acteurs dans le domaine alimentaire qui travaillent localement à faire une agriculture différente. Ce voyage s’étend des deux côtés de l’Atlantique : Canada, États-Unis, France, Italie…

Parmi ces histoires, plusieurs ont retenu mon attention de notre côté de l’Atlantique: l’évolution alimentaire du Vermont (avec le Vermont Fresh Network par exemple), l’histoire de la Gaspésie gastronomique (de Gaspésie Gourmande à la Fourchette Bleue) et la coopérative de la Mauve. En Europe, ce sont 3 histoires que j’ai préféré : plaisirs fermiers, les moulins de Perrine et le Val d’Orcia,

Si vous voulez lire une façon différente de concevoir l’agriculture, je vous conseille de découvrir ce livre, qui peut se lire histoire par histoire.

Eau d’Érable Maple3

Depuis la saison dernière, l’eau d’érable est disponible à la vente, toute l’année. L’eau d’érable certifiée NAPSI peut se consommer comme à l’érablière, en tant que boisson, sous forme de glaçons ou encore comme ingrédient dans diverses recettes.

Cette eau d’érable n’est pas encore devenue une habitude pour les consommateurs, mais depuis quelques semaines, je remarque qu’on parle de plus en plus de ce produit.

Finalement, il est possible qu’on utilise pas l’eau d’érable comme une simple eau rafraichissante, mais plutôt pour cuisiner des plats et y ajouter un petit goût d’érable !

Tout a commencé par la visite de Christophe Bacquié, qui a été nommé Ambassadeur de l’érable, et qui a préparé une recette à base d’eau d’érable : Homard/coquillages/Nage d’eau d’érable.

Dans ces derniers épisodes d’Un Chef à la Cabane saison 2, Martin Picard a cuisiné à plusieurs reprises avec de l’eau d’érable.

On retrouve même un tableau Pinterest avec une sélection de recettes avec de l’eau d’érable.

 

Simon Turcotte synonyme de qualité

Collaboration spéciale de Cassandra, de La Boufferie.

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de goûter la confiture aux poires, pamplemousses et vanille du confiturier Simon Turcotte. Ça faisait un bon moment que je voulais essayer ses produits et je n’ai pas été déçue!

 

IMG_6129

 

Le goût de la poire et celui de la vanille étaient bien présents alors que, celui du pamplemousse était plus subtile et venait équilibré le tout. J’ai vraiment apprécier les dés de poires qui feraient le bonheur des gens qui aiment avoir des morceaux de fruits dans leurs confitures. Pour ceux qui aiment les confitures plus uniformes, ne vous en faites pas, les morceaux de fruits s’écrasent sans difficulté au moment de tartiner.

Bien que ce soit une confiture et que son utilisation classique soit d’être tartinée sur des rôties, n’hésitez pas à la servir sur une crème glacée à la vanille, dans une verrine étagée ou sur des gaufres. Avec un produit qui renferment autant de saveurs, les possibilités sont multiples!

Ayant bien aimé cette confiture, je me suis donnée comme défi de goûter tous les produits de ce fameux confiturier et je dois vous avouer que j’ai déjà plusieurs coups de cœur au sein de ses diverses gammes de produits. Par exemple, celle aux fraises et 5 épices chinoises est un incontournable pour accompagner vos fromages corsés à pâte molle.

 

fraises-épices

 

Bref, que ce soit ses confitures, ses accompagnements de fromages ou ses moutardes, Simon Turcotte offre des produits qui sont définitivement à découvrir et qui régaleront les plus fines bouches.

Idées de grignotage devant la TV

popcorn 2 - small Que ce soit à l’occasion du Super Bowl, des jeux olympiques, du mondial de soccer, il y a toujours une bonne occasion de grignoter devant un bon programme à la télévision. Voici donc 5 d’idées pour grignoter chez vous, bien au chaud.

Ailes de poulet, sauce barbecue érable
Notre sauce bbq érable est parfaite pour mariner vos ailes de poulet ou à utiliser en trempette. Cette sauce est indispensable et bien plus savoureuse que la traditionnelle sauce de votre marché d’alimentation.

Noix à l’érable 
Un mélange de noix lentement rôties à sec, enrobé de façon artisanale avec du sirop d’érable pur et une pincée de sel de mer non-raffiné afin de créer une collation originale, nutritive et savoureuse pour petits et grands. Le tout, 100% biologique ! Quand on plonge dedans, difficile de s’arrêter !

Popcorn bleu
Une variété hybride bleue de mais à éclater, certifié biologique. Bien que les graines soient d’un riche bleu-violet, ce popcorn éclate d’un blanc brillant. Essayez donc le popcorn du Québec, non OGM. Ajoutez-y du sucre avec notre caramel à l’eau de mer, ou un peu de fleur de sel à l’ail.

Hareng boucané
Directement des Iles de la Madeleine, ces filets de hareng sont séchés puis coupés en morceaux et marinés. À grignoter (avec un petit pic en bois) ou à mélanger dans nos popcorns, pour surprendre vos invités!

Clos Tradition – cidre sans alcool
Cidre mousseux à faible teneur en alcool, effervescence naturelle (0.5% alc.vol.). Ce cidre a un bouquet de pommes fraîches, légèrement acidulé, avec une effervescence naturelle et un goût franc et fruité. Parfait pour ceux qui ne boivent pas de bière !

Coffrets Prestige, mieux qu’une carte cadeau

coffret-cadeau-passion-gastronomiqueDepuis des années, pour mes parents en France, je choisis de leur offrir un coffret cadeau avec une sélection d’activités gastronomiques, et une nuit d’hotel. C’est devenu un incontournable du temps des fêtes.

Quel plaisir lorsque j’ai découvert Pierre-Olivier Dion et ses coffrets Prestige. Depuis ses débuts en 2009, la gamme des coffrets a beaucoup évolué et nous offrons maintenant une sélection de 3 coffrets en lien avec la gastronomie d’ici : Coffret Apéro et DélicesCoffret vignoble et cidrerie et Coffret passion gastronomique.

Comment cela fonctionne ?

  1. Procurez-vous un des 11 coffrets et offrez-le à la personne de votre choix.
  2. L’heureux destinataire choisit un forfait dans le catalogue et contacte la destination pour réserver son activité.
  3. Il ne lui reste plus qu’à profiter pleinement de son cadeau!

Cueillette de citrouilles

Récolte de courgesAprès la cueillette de pommes, voici que la cueillette de citrouilles gagne en popularité au Québec. Il s’agit d’une façon différente de vivre les préparatifs de l’Halloween en famille. Terroirs Québec a été visité cette année l’entreprise Courge & cie, en Outaouais (59 chemin Myre, Gatineau (Québec) J8R 3C7, Tél. : 819 663-0089).

En plus de la cueillette de citrouille, il est possible de se procurer plusieurs variétés de courges, de conserves maison à base de leurs produits et de déguster des courges frites. Un vrai délice! Aussi, une aire de pique-nique et un module de jeux y sont aménagés afin de permettre à chacun des membres de la famille de profiter pleinement de l’expérience.

Pour tout connaître d’autocueillette de fruits et légumes au Québec ainsi que pour plusieurs autres bonnes adresses, visiter le site : http://www.autocueillette.com.

Idées pour le camping

Si cet été vous partez faire du camping à travers le Québec, ou un simple picnic, voici quelques idées pour ajouter le Québec dans vos repas.

Tout d’abord le réseau des parcs de la Sepaq offre maintenant de nombreuses formules prêt à camper. Par exemple, l’Hékipia répond aux critères de confort et d’authenticité recherchés par les amateurs voulant camper sans s’embarrasser de tout le matériel.

Parmi notre sélection de plus de 250 produits, nous avons des aliments qui peuvent être transportés facilement et simples à utiliser.

Ajoutez quelques épices bbq à l’érable à vos viandes marinées ou à un poisson fraichement pêché.

Pour ajouter du salé et du piquant dans vos sandwichs, nous vous recommandons la moutarde à la salicorne.

Pour le dessert, un gâteau aux fruits à partager vous fera passer de bons moments dans le bois.

Pour des collations santé tout au long de la journée, essayez nos amandes au sirop d’érable ou nos pommes séchées bio. Et pour se réhydrater tout au long de la journée, pensez à l’eau d’érable.

Tout ceci ne devrait pas vous faire oublier d’apporter un bon pain frais, un vin du Québec ou une bière de micro-brasserie.