Filets de hareng boucané

Note: 

La technique de fumage à l'ancienne provoque une déshydration quasi-complète du hareng et lui confère une couleur dorée et une saveur exceptionnelle.

Autrefois, le hareng était destiné au marché des Antilles, principalement Haïti et la République Dominicaine. De nos jours, la production est moins importante mais le hareng reprend sa place sur la table des fins gourmets. Le procédé utilisé aujourd'hui est le même d'il y a 20 ans.

La première étape est le «salage» du hareng pour une période de 48 heures. Ensuite, le poisson est enfilé sur des tiges de bois puis finalement, on le transporte au fumoir sur des «boyards» où il est suspendu sur des baies (poutre de support). On allume alors des feux de bois dur (érable et «brin de scie») sur le sol qui brûleront en permanence pendant une période de 60 à 90 jours.

21 Articles encore en stock

$3.99
En stock

 Une question ?
1-877-819-4917

 Achat en ligne et paiement sécurisés.

 Expédition gratuite au Québec, à partir de 49$ d'achat (59$ reste du Canada). Tous les colis sont expédiés en 24h ouvrable de notre entrepôt de Montréal,c'est notre engagement.

Ingrédients Hareng boucané.
Région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine
Format 25 g

Avis sur Filets de hareng boucané

Note 
09/12/2015

HARENG

c est vrai que c est écrit 25 gr mais nous on se fie sur la photo et il y en a environ 120 gr alors j ai payé 32,50$ pour 100 gr de hareng séché c est un peu cher

 Réponse par Terroirs Québec
Le format a changé et le prix a été révisé à la baisse en conséquence. Il s'agit d'un soucis avec la photo, que nous avons corrigé depuis. Vous avez payé 15.96$/100g et non 32.50$.

Donner votre avis !

Donnez votre avis

Filets de hareng boucané

Filets de hareng boucané

La technique de fumage à l'ancienne provoque une déshydration quasi-complète du hareng et lui confère une couleur dorée et une saveur exceptionnelle.

Autrefois, le hareng était destiné au marché des Antilles, principalement Haïti et la République Dominicaine. De nos jours, la production est moins importante mais le hareng reprend sa place sur la table des fins gourmets. Le procédé utilisé aujourd'hui est le même d'il y a 20 ans.

La première étape est le «salage» du hareng pour une période de 48 heures. Ensuite, le poisson est enfilé sur des tiges de bois puis finalement, on le transporte au fumoir sur des «boyards» où il est suspendu sur des baies (poutre de support). On allume alors des feux de bois dur (érable et «brin de scie») sur le sol qui brûleront en permanence pendant une période de 60 à 90 jours.

Donnez votre avis

Du même producteur: